Je suis dans un creux

Je suis dans un creux

C’est la réalité du moment.

Un creux de vague, un arrêt forcé, un moment de dualité entre la volonté d’être dans l’action et la difficulté de se projeter avec tous ces changements incessants. Les activités de l’agence ont cessé. 2020 s’annonçait pour être la meilleure année, l’année où j’allais atteindre mes objectifs et accomplir bon nombre de projets. Le calendrier était plein, l’horaire chargé, un rythme rapide sur lequel je carburais. Paradoxalement, cette réalité d’une année fructueuse à venir semblait être celle de bons nombres d’entre nous.
Il y a 3 semaines, le dernier événement qui tenait à un fil a été annulé. Un calendrier événementiel vide pour la balance des semaines à venir, le pire moment des derniers mois, une désagréable impression de voir le tout te filer entre les doigts. Ma volonté de toujours trouver une solution à chaque défi venait de prendre une volée sans nom.

Entrepreneur, on investit sur nos entreprises pour les maintenir à flot, pour préserver des années de travail et de développements, pour être fin prêt quand la vague repartira. Mais sans cap et sans directive, c’est plus facile à dire qu’à faire.

Ça fait des semaines que le télétravail, déjà très présent dans mon quotidien professionnel, est devenu une formule permanente. Plus de visite, plus de rencontre avec les clients en présentiel, plus de développement ; réaliser que j’étais « gras dur » de mener cette vie, libre de mon horaire et de mes déplacements. Les heures et les obligations m’ont fait oublier cette chance qui résidait dans le mode de vie que j’ai choisi il y a 9 ans. Cette situation m’aura appris la valeur de ce que j’ai bâti, même si c’est en pause pour le moment.

J’enseigne et je coach des entrepreneurs en démarrage d’entreprise. Le discours se veut honnête et réaliste ; même ceux et celles en affaires depuis des années ont pris, pour la plupart, une débarque et ont dû (apprendre) une fois de plus (à) s’adapter. Se lancer en affaires dans le creux de la vague te demandant en même temps d’apprendre à te tenir sur ta planche en équilibre et savoir te retourner pour ne pas tomber, c’est certainement la meilleure façon pour apprendre, certes, en accéléré. Tu prends la tasse, une fois, deux fois, dix fois, tu remontes pour mieux retomber et mieux remonter ensuite. Tu t’essouffles, te décourage, mais tu finis sans aucun doute par t’endurcir et connaître mieux que jamais tes forces et tes limites.

En événementiel, il est encore trop tôt pour spéculer pour l’automne et faire quelconques prévisions. Dans notre industrie, nous sommes habitués aux revirements et aux imprévus, 2020 nous aura composé le plus grand. La meilleure solution à court terme, accepter la réalité actuelle et savoir où l’on se trouve. C’est le point de départ pour ensuite se ramener à ce qui compte vraiment, à la source et aux raisons qui nous motivent encore chaque jour à ne pas lâcher et à persévérer. S’informer et se tenir prêt pour la nouvelle réalité à venir qui nous amène à composer différemment avec notre métier.

À tous ceux et celles qui ont appris à surfer par défaut ou par choix, je nous souhaite la meilleure des vagues à venir pour reprendre notre élan et poursuivre sur notre lancée. En attendant, j’apprends à surfer sur ma nouvelle planche et ça s’annonce pour être pas mal intéressant !

Et toi, entrepreneur, créateur de projets, à quoi ressemble ta vague ? Est-ce que tu as appris à surfer différemment au cours des dernières semaines ? Est-ce que tu t’es découvert un nouveau style ? Partage-nous ta réalité.

Bon été, bon surf, bonne vague !

L’alimentation, source d’énergie pour une organisation et une expérience événementielle réussie.

L’alimentation, source d’énergie pour une organisation et une expérience événementielle réussie.

Il y a un an, on était à Québec sur les Plaines à rouler de longues journées à l’extérieur pour réaliser un bel événement qui nous demandait d’être souvent en mouvement dans des conditions hivernales peu évidentes !

C’est là que j’ai réalisé que je roulais moins vite mais surtout moins bien avec moins d’endurance et j’étais plus rapidement affectée par les facteurs extérieurs comme le stress généré par les imprévus ou encore le peu de sommeil.

Dès mon retour, j’ai fait le choix de réintégrer l’agenda naturopathique à ma routine de vie !  On parle ici d’un plan alimentaire personnalisé créée selon ma réalité, mes besoins et mes objectifs par mon naturopathe Jean-Philippe Groulx de chez Kinesyne. Une formule que je connaissais bien pour l’avoir essayé il y a 11 ans qui avait donné lieu à une perte de poids significative et un regain d’énergie.

Un de mes meilleurs investissements autant aujourd’hui qu’à l’époque ! Parce qu’en tant qu’entrepreneure, quel que soit le domaine d’activité, prendre soin de soi est essentiel si on souhaite avancer et bien performer. Pas juste une question de perte de poids mais avant tout une question d’énergie et le fait d’avoir un rapport sain avec son alimentation.

En un an, les résultats ont parlé d’eux-mêmes ! Ma bouffe m’a souvent aidé à traverser des périodes intenses de travail (qui reviennent de plus en plus souvent).

Le dernier mois a été chargé en projets et en événements mettant au défi mon sens de l’organisation sur le plan personnel et bien que je sois outillée, le retour à la « normale » après une semaine intensive a été difficile.

Et Québec est à nos portes, on veut partir préparer pour ne pas revenir les batteries déchargées et pouvoir profiter de notre expérience.

L’occasion parfaite pour faire le point avec Jean-Philippe (alias JP) pour développer des habitudes de vie de qualité et avoir les bons réflexes en événement et au quotidien.

JP, on jase, la règle de base, c’est quoi » ?  

« Premier point, c’est important de ne jamais avoir faim. Ne jamais avoir faim – dès que tu as faim, c’est là que tu vas faire des mauvais choix (…) c’est souvent ça qui ennuie le monde, c’est n’est pas de bien manger, c’est de faire les bons choix, et ils n’en sont pas capable parce qu’ils ont trop faim ! Donc il faut éviter d’avoir faim. Tout part de la préparation ».

Donc la préparation ! on aime ça, ça fait partie intégrante de l’événementiel. Je parle souvent de terrain, tu parles de repérage des lieux, un terme qu’on utilise aussi dans notre jargon événementiel. C’est quoi ta vision à ce sujet ?

« Toi, en tant que planificatrice, tu parles de terrain. Moi, en tant que naturopathe, je vais parler de repérage des lieux. Sur le site, tu dois vérifier ce qu’il y a autour, épicerie, dépanneur (…) qu’est qu’on va te fournir ! Tu repères les lieux. Tu t’alignes avec ce que tu as de disponible ou tu prépares en conséquence ». Autre suggestion de Jean-Philippe pour apporter ses repas et collations, les boites à lunch qui se branchent et permettent de conserver les aliments à la température souhaitées sont aussi à considérer dans la mesure ou le lieu permet un accès à des prises d’alimentation.

On revient à la préparation, avec mon agenda naturopathique, on parle de 3 repas et 3 collations par jour à prévoir même quand on est à l’extérieur de la maison ou du bureau ! Agenda ou pas, avoir des collations à portée de main, c’est toujours gagnant pour faire sa journée. C’est quoi les choix de collations faciles à prévoir et à emporter ?

« Des fruits qui ne requièrent pas de réfrigération : fruits secs, oranges, clémentines, raisins, dattes, prunes. On évite les pommes, elles stimulent l’appétit et les bananes noircissent dès qu’elles sont plus de 10 heures dans le noir (…) des fromages comme le babybel qui peuvent rester un certain temps sans réfrigération ». 

Tu me disais de me concentrer sur les collations, pourquoi ?

« Même si tes repas principaux ne sont pas parfaits, si tu prends des collations balancées, tu n’auras pas faim au repas principal, tu n’auras pas le gout de tout « ravager ». On revient au fait d’être 100 % responsable. Si on me donne un hamburger, je risque de prendre la boulette sans prendre mon pain et prendre des fruits avec moi ».

Autre alternative ?

« Protéines en poudre, la gélatine à intégrer dans de la compote ou du jus d’orange même si concentré. On favorise idéalement le jus d’orange non concentré mais pour 3 jours, on peut faire une exception ! Les gens veulent tellement être parfait que c’est là qu’ils deviennent stressés ».

Ta fameuse expression « Féculent – Fais-cul-large » qui me suit depuis plus de 11 ans et qui parle d’elle-même. Elle a été efficace pour m’aider à changer certaines habitudes de vie. Et c’est sans grande difficulté que les féculents ont quitté mon quotidien notamment grâce l’agenda qui m’a amené à faire des meilleurs choix !  Quand je me retrouve face à un buffet comme option parce que je n’ai pas prévu mes repas et collations, je choisis quoi pour ne pas hypothéquer ma journée ?  

« Le café ! Si tu as des féculents à manger, prends un café en même temps. Ça va ralentir l’absorption et ça va t’aider. Donc si tu as des sandwichs aux œufs, au lieu d’en manger 4 parce que tu es affamé, prends en un avec un bon café, parce que la caféine va augmenter l’oxydation des sucres, du glucose. Ça va te permettre de « stocker » moins gras et d’avoir moins de « down » et le café va te permettre de stabiliser aussi ta glycémie pendant la journée. Si vraiment tu n’as rien à portée de main, apporte-toi du café avec de la crème dans un thermos sans pourtant carburer juste à ça. Sauf que si tu sais qu’en après-midi, tu n’auras pas de collation, le fait de le boire tranquillement avec de la crème, tu vas donner les calories nécessaires à ton corps pour ne pas tomber en hypoglycémie. Le problème, c’est de tomber en hypoglycémie, c’est là que tu as faim et que tu fais des mauvais choix ».

Des aliments qui aident à la gestion du stress ! Mythe ?

« C’est plus un effet de mode à l’heure actuelle avec le phénomène de « quoi manger pour gérer ton stress ». Ce n’est pas que c’est un mythe, c’est justement quand tu manges que tu gères son stress. Il y a une différence entre manger des chips au ketchup et manger des fruits. Fruits et légumes vont t’aider à mieux gérer le stress que des féculents comme les chips ».

Un bon truc pour quelqu’un qui tombe en hypoglycémie comme moi après avoir oublié de manger en événement ?

« Avoir des caramels salés, exemple des « Laura Secord ». Pourquoi ? C’est un apport rapide de gras, sel et du sucre. La recette ? Un caramel aux 20 minutes ! ».

Québec s’en vient, on veut être prêt, un conseil avant de partir, tu me conseilles quoi?

« Quand tu sais que tu vas être 3 à 4 jours sur un événement et que tu vas moins manger, tu peux faire ce qu’on appelle un « boostage du glycogène ». Ça veut dire que tu manges plus de fruits et de légumes 3 – 4 jours avant ton événement. Tu vas gonfler, saturer ton taux de glycogène qui est ta réserve d’énergie, ta réserve de sucre dans ton système.  Quand tu es en événement et que tu suis un régime pour perdre du poids et que tu es quasiment hypocalorique et bas en glucide, tu vas tomber en hypoglycémie très facilement. Mais si tu montes tes glucides avant, tu vas faire une rétention de glucides à l’intérieur de toi, ça va te permettre d’éviter ça ».

Le post-événement, une fois que l’adrénaline et la satisfaction d’un nouvel accomplissement d’équipe sont retombées, un denier conseil pour un retour efficace ? 

« Tout est une question de mindset. Revenir à ses habitudes ! Tu t’entraines 5 fois par semaine, tu pars en vacances deux semaines sans t’entrainer. Au retour, les 2 – 3 premiers jours c’est difficile. Mais il faut le faire ! Se parler, recommencer sa routine, retrouver sa « bouffe » ! L’erreur c’est que le monde s’écoute trop, ils ne mangent pas et tombent dans des mauvaises habitudes et déprogramment tout ce qu’ils ont fait avant. Mot d’ordre, constance et discipline ».

Des recettes qu’on aime apporter avec nous sur événement :

https://kinesyne.com/frappe-aux-framboises-smoothie/

https://kinesyne.com/yogourt-grec-antistress/

https://kinesyne.com/salade-de-carotte-rapee/

Pour en savoir plus sur l’approche de Jean-Philippe Groulx, naturopathe, rendez-vous sur www.kinesyne.com . Retrouvez Kinesyne sur Facebook et Instagram pour encore plus de conseils qui vous aideront à optimiser votre santé !