L’alimentation, source d’énergie essentielle

Un de mes enjeux comme entrepreneure est de maintenir mon énergie, je dirais même d’en prendre soin. Pas d’énergie, pas d’accomplissement !

On entend souvent qu’on ne laisserait pas « mourir » notre batterie de téléphone. C’est que je choisis de faire avec ma batterie de vie, la maintenir dans la zone verte le mieux possible. Pour être en santé, en forme et aussi pour être disponible de belle façon pour le monde que j’accompagne.

En 2019, après un événement à Québec sur les Plaines à rouler de longues journées à l’extérieur dans des conditions hivernales peu évidentes, j’ai réalisé que je roulais moins vite mais surtout moins bien avec moins d’endurance et j’étais plus rapidement affectée par les facteurs extérieurs comme le stress généré par les imprévus ou encore le manque de sommeil.

Dès mon retour, j’ai fait le choix de reprendre mon accompagnement avec mon naturopathe Jean-Philippe Groulx de chez Kinesyne, dont la philosophie me rejoint pleinement soit « Que ton alimentation devienne ton mode de vie ». J’ai réintégré l’agenda naturopathique à mon mode de vie !  On parle ici d’un plan alimentaire personnalisé créée selon ma réalité, mes besoins et mes objectifs. Pas question d’une diète ou encore de privation mais de développer un mode de vie en considérant tous les bienfaits que l’alimentation peut nous apporter.

Une formule que je connaissais bien pour l’avoir vécu en 2008, ce qui avait donné lieu à une perte de poids significative et un regain d’énergie. Un de mes meilleurs investissements autant aujourd’hui qu’à l’époque !

En tant qu’entrepreneure, quel que soit le domaine d’activité, je pense que prendre soin de soi est essentiel si on souhaite avancer et bien performer. Pas juste une question de perte de poids ou de performance, mais avant tout une question d’énergie, de confiance en soi et le fait d’avoir une relation saine avec son alimentation.

Mon alimentation, c’est un de mes piliers de vie qui m’a souvent aidé à traverser des périodes intenses de travail (ou des creux de vague).

Je vous partage un échange que j’ai eu avec Jean-Philippe (alias JP) pour m’aider pour à développer des habitudes de vie de qualité et les bons réflexes au quotidien à travers mon quotidien personnel et entrepreneurial. Et quel que soit le contexte professionnel, ses conseils s’appliquent tout aussi bien.

JP, on jase, la règle de base, c’est quoi » ?  

« Premier point, c’est important de ne jamais avoir faim. Ne jamais avoir faim – dès que tu as faim, c’est là que tu vas faire des mauvais choix (…) c’est souvent ça qui ennuie le monde, ce n’est pas de bien manger, c’est de faire les bons choix, et ils n’en sont pas capable parce qu’ils ont trop faim ! Donc il faut éviter d’avoir faim. Tout part de la préparation ».

En événementiel, par exemple, la préparation fait partie intégrante du processus de réalisation, et on parle souvent de terrain. La préparation en général, avant une période plus intense, c’est quoi ta vision à ce sujet ?

 « En événementiel, vous parlez de terrain. Moi, en tant que naturopathe, je vais parler de repérage des lieux. Sur le site, tu dois vérifier ce qu’il y a autour, épicerie, dépanneur (…) qu’est qu’on va te fournir ! Tu repères les lieux. Tu t’alignes avec ce que tu as de disponible ou tu prépares en conséquence ».

Autre suggestion de Jean-Philippe pour apporter ses repas et collations, les boites à lunch qui se branchent et permettent de conserver les aliments à la température souhaitée sont aussi à considérer dans la mesure ou le lieu permet un accès à des prises électriques.

Toujours dans une optique de préparation, avec mon agenda naturopathique, on parle de 3 repas et 3 collations par jour à prévoir même quand on est à l’extérieur de la maison ou du bureau ! Agenda ou pas, avoir des collations à portée de main, c’est toujours gagnant pour faire sa journée. C’est quoi les choix de collations faciles à prévoir et à emporter ?

« Des fruits qui ne requièrent pas de réfrigération : fruits secs, oranges, clémentines, raisins, dattes, prunes. On évite les pommes, elles stimulent l’appétit et les bananes noircissent dès qu’elles sont plus de 10 heures dans le noir (…) des fromages comme le babybel qui peuvent rester un certain temps sans réfrigération ». 

Tu me conseilles me concentrer sur les collations, pourquoi ?

« Même si tes repas principaux ne sont pas parfaits, si tu prends des collations balancées, tu n’auras pas faim au repas principal, tu n’auras pas le gout de tout « ravager ». On revient au fait d’être 100 % responsable. Si on me donne un hamburger, je risque de prendre la boulette sans prendre mon pain et prendre des fruits avec moi ».

 Autre alternative ? 

« Protéines en poudre, la gélatine à intégrer dans de la compote ou du jus d’orange même si concentré. On favorise idéalement le jus d’orange non concentré mais pour 3 jours, on peut faire une exception ! Les gens veulent tellement être parfait que c’est là qu’ils deviennent stressés ».

Ta fameuse expression « Féculent – Fais-cul-large » qui me suit depuis le début de mon expérience avec Kinesyne et qui parle d’elle-même. Elle a été efficace pour m’aider à changer certaines habitudes de vie. Et c’est sans grande difficulté que les féculents ont quitté mon quotidien notamment grâce l’agenda qui m’a amené à faire des meilleurs choix !  Quand je me retrouve dans à une situation, sans repas et collations préparés et que les féculents sont parmi mes seules choix sur la table, je choisis quoi pour ne pas hypothéquer ma journée ?  

« Le café ! Si tu as des féculents à manger, prends un café en même temps. Ça va ralentir l’absorption et ça va t’aider. Donc si tu as des sandwichs aux œufs, au lieu d’en manger 4 parce que tu es affamé, prends en un avec un bon café, parce que la caféine va augmenter l’oxydation des sucres, du glucose. Ça va te permettre de « stocker » moins gras et d’avoir moins de « down » et le café va te permettre de stabiliser aussi ta glycémie pendant la journée. Si vraiment tu n’as rien à portée de main, apporte-toi du café avec de la crème dans un thermos sans pourtant carburer juste à ça. Mais si tu sais qu’en après-midi, tu n’auras pas de collation, le fait de le boire tranquillement avec de la crème, tu vas donner les calories nécessaires à ton corps pour ne pas tomber en hypoglycémie. Le problème, c’est de tomber en hypoglycémie, c’est là que tu as faim et que tu fais des mauvais choix ».

Des aliments qui aident à la gestion du stress ! Mythe ?

« C’est plus un effet de mode à l’heure actuelle avec le phénomène de « quoi manger pour gérer ton stress ». Ce n’est pas que c’est un mythe, c’est justement en mangeant que tu gères son stress. Il y a une différence entre manger des chips au ketchup et manger des fruits. Fruits et légumes vont t’aider à mieux gérer le stress que des féculents comme les chips ».

Un bon truc pour quelqu’un qui tombe facilement en hypoglycémie, comme moi quand j’oubliais de manger en événement ?

« Avoir des caramels salés, exemple des « Laura Secord ». Pourquoi ? C’est un apport rapide de gras, sel et du sucre. La recette ? Un caramel aux 20 minutes ! ».

Grosse période de travail, ou par exemple un événement sur plusieurs jours qui s’en vient avant de partir, quel est ton conseil ?

« Quand tu sais que tu vas être 3 à 4 jours sur un événement et que tu vas moins manger, tu peux faire ce qu’on appelle un « boostage du glycogène ». Ça veut dire que tu manges plus de fruits et de légumes 3 – 4 jours avant ton événement. Tu vas gonfler, saturer ton taux de glycogène qui est ta réserve d’énergie, ta réserve de sucre dans ton système.  Quand tu es en événement et que tu suis un régime pour perdre du poids et que tu es quasiment hypocalorique et bas en glucide, tu vas tomber en hypoglycémie très facilement. Mais si tu montes tes glucides avant, tu vas faire une rétention de glucides à l’intérieur de toi, ça va te permettre d’éviter ça ».

 Les retours à la normale, après une période intense, un denier conseil pour un une reprise efficace ? 

« Tout est une question de mindset. Revenir à ses habitudes ! Tu t’entraines 5 fois par semaine, tu pars en vacances deux semaines sans t’entrainer. Au retour, les 2 – 3 premiers jours c’est difficile. Mais il faut le faire ! Se parler, recommencer sa routine, retrouver sa « bouffe » ! L’erreur c’est que le monde s’écoute trop, ils ne mangent pas et tombent dans des mauvaises habitudes et déprogramment tout ce qu’ils ont fait avant. Mot d’ordre, constance et discipline ».

 Merci JP !

Des recettes que j’aime intégrer à mon quotidien :

https://kinesyne.com/frappe-aux-framboises-smoothie/

https://kinesyne.com/yogourt-grec-antistress/

https://kinesyne.com/salade-de-carotte-rapee/

Pour en savoir plus sur l’approche de Jean-Philippe Groulx, naturopathe, rendez-vous sur www.kinesyne.com . Retrouvez Kinesyne sur  Facebook et Instagram pour plus de conseils qui vous aideront à optimiser votre santé !

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email

VOUS POUVEZ ÉGALEMENT AIMER

À PROPOS DE MOI

Emilie-Andre blogue

Mettre à profit mon expertise a toujours été pour moi, un essentiel ! Tout comme le fait de partager avec vous ici ! Bonne découverte.

CATÉGORIES

ARTICLES RÉCENTS

Une boucle joliment bouclée !

Une boucle joliment bouclée !

Jeudi dernier avait lieu une belle…
Webinaire gratuit « La planification, source d’espace et d’accomplissement » !

Webinaire gratuit « La planification, source d’espace et d’accomplissement » !

Ce webinaire gratuit, présenté par Émilie…
168 h pour investir son temps !

168 h pour investir son temps !

168 h dans une semaine =…
La ligne du temps, un outil efficace pour avoir une vue d’ensemble.

La ligne du temps, un outil efficace pour avoir une vue d’ensemble.

Avant de planifier, commençons par prendre…
Apprendre à surfer sur la vague

Apprendre à surfer sur la vague

La vie en général est une…